mardi 29 avril 2014

Les entreprises commencent à se préoccuper des conséquences du trop plein de courriels

Lundi 28 avril 2014 - C'est mon boulot - France Info
par Philippe Duport

"Est-ce que les entreprises seraient enfin en train de prendre la mesure des problèmes engendrés par le trop plein de mails ? Un accord a été signé pour limiter le temps de connexion. Le courrier électronique a fait irruption il y a vingt ans dans notre travail. Et personne n'a appris à s'en servir. Résultat : un débordement qui laisse des traces.

La messagerie électronique serait responsable d'une perte de productivité estimée à 28% du temps de travail.

C'est une spécialiste de ce qu'on appelle désormais l'infobésité qui avance ce chiffre. L'infobésité, c'est la surcharge, l'obésité, due au trop plein d'information. Mais le surpoids de la messagerie électronique n'est pas seulement à l'origine d'une perte de temps. Selon Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférence à Science Po Paris, certaines entreprises commencent donc à poser des limites."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire