Enseignement

Les cours So Comment

Sciences Po Paris - Université Catholique de Louvain - ISC Paris - ICD Paris

Ateliers d'écriture et d'information - Sciences Po Paris

Contexte

Pour Robert Solow, Prix Nobel d'Economie, "La capacité de l'individu à apprendre sans cesse, à évoluer pour s'insérer dans un contexte économique mouvant et rapide est la clé de la réussite économique d'un pays". Dans notre "société globale d'information", la maîtrise de l'information est essentielle. Elle permet à l'individu de se situer dans son environnement et de prendre des décisions de façon éclairée. Elle participe à la création de valeur. Détenir l'information et l'utiliser au bon moment et à bon escient sont des enjeux majeurs de la vie professionnelle et les cadres consacrent à cette activité 30 % de leur temps de travail quotidien. Avec deux écueils majeurs : la désinformation mais aussi la surinformation.

En effet, "l'humanité a produit au cours des trente dernières années plus d'informations qu'en 2 000 ans d'histoire, et ce volume d'informations double tous les quatre ans. La qualité du filtre est donc essentielle" (Patrice Aron et Catherine Petit). Qui plus est, les nouvelles technologies, en modifiant profondément les pratiques d'information et de communication des organisations, ont créé autant de nouvelles opportunités que de risques et de contraintes. 70 % des managers déclarent souffrir de surinformation dans un contexte de compression temporel et d'un sentiment d'urgence généralisé ressenti par 68 % des salariés. C'est le paradoxe d'une information à la fois omniprésente mais inutile, surabondante mais trébuchant néanmoins sur l'essentiel.

Les objectifs / compétences visées

  • Sensibiliser les étudiants aux enjeux de l'information en entreprise, leur donner les principales clés de décryptage du processus d'information et développer leur aptitude à l'analyse critique
  • Professionnaliser les étudiants face aux exigences de communication écrite des entreprises et les mettre en situation de produire une information pertinente et efficace
  • Fournir aux étudiants une méthodologie pour construire leur propre système d'information et améliorer leur capacité de traitement de l'information.

Les modalités pédagogiques

  • 6 ateliers de 2 heures (soit 12 heures d'enseignement)

Chaque atelier comprend une partie théorique (exposé de l'enseignante) et une partie dédiée aux étude de cas, aux mises en situation, aux travaux de groupe et/ou individuel.

Les modalités d'évaluation

La note finale se décompose de la façon suivante :

  • Contrôle continu et participation active aux ateliers - Travaux remis en atelier et travail à effectuer entre les séances) : 50 %
  • Partiel - Questions de cours et/ou QCM et exercices : 50 %

Le programme

  • Atelier 1 : Exercice de créativité : Libérez votre écriture ! Améliorer votre lisibilité et décrypter le processus d'information
  • Atelier 2 : Produire une information professionnelle écrite pertinente et efficace, éthique de l'information
  • Atelier 3 : Les enjeux de l'information en entreprise et les différents écrits professionnels
  • Atelier 4 : Optimiser son traitement de l'information et test d'urgence
  • Atelier 5 : Concevoir son propre système d'information
  • Atelier 6 : Gérer la surcharge informationnelle et partiel


Diagnostic et évaluation des actions de communication - Université Catholique de Louvain

Les objectifs / compétences visées

  • Mettre les participants en situation de répondre avec justesse et précision, à deux questions essentielles pour l'avenir de la fonction commnication (comme pour leur propre avenir professionnel au sein de la fonction).

1 - Quelle est la contribution de la fonction communication aux résultats/à la performance globale de l'organisation ?

Dans un contexte économique marqué par la mondialisation, par la financiarisation et par une crise durable, les organisations suppriment les dépenses dont la rentabilité n'est pas avérée. Or si tout directeur de la communication connaît à l'euro près les dépenses qu'il a engagées, ils sont encore peu nombreux à savoir ce qu'elles lui rapportent... Nous sommes face à la question du retour sur investissement, ce qui est relativement nouveau pour la fonction communication. La communication doit - comme toutes les fonctions stratégiques de l'organisation - faire la preuve de l'efficacité de son action et évaluer sa contribution à la performance globale de l'organisation. Il s'agit ici d'une mutation culturelle. Ue conquête de légitimité aussi... par rapport aux autres grandes fonctions de l'entreprise (marketing, commercial). Il importe de ne jamais oublier que la fonction communication reste une fonction support en entreprise. Elle ne produit pas. Elle ne crée pas la richesse. Mais son rôle est de faciliter cette création de richesse.

Cette question est centrale aujourd'hui et probablement demain... du fait des tensions économiques et du fait que la communication est un territoire partagé et très concurrentiel. Les RH, le Management, le Marketing ont des visées sur la communication. Or le marketing a des techniques d'évaluation de ses actions.

Si nous reprenons une définition de la communication interne comme "l''ensemble des échanges - informationnels, affectifs et symboliques - qui s'établissent entre les acteurs d'une même organisation pour leur permettre de vivre et travailler ensemble", nous voyons bien la complexité à mesurer la réussite de cette mission et aussi à quel point ces objectifs de communication peuvent être revendiqués par d'autres fonctions de l'entreprise : management, RH notamment...

2 - Quelle est ma contribution personnelle/de mon service à cette performance ?

Notre objectif est de vous rendre capable d'évaluer systématiquement le résultat des actions que vous menez, par rapport aux objectifs fixés à l'avance. En faisant la distinction bien sûr entre votre zone de responsabilité et votre zone de contribution.

Et puis aussi distinguer en communication : le triangle

  • Une zone de contribution : On essaie. Exemple : Combien de retombées presse annuelles ?
  • Une zone de responsabilité : On fait des choses. Exemple : Le nombre de communiqués de presse annuels

Il faut situer ses objectifs par rapport à ces zones...

Cela vous permettre aussi de mesurer la qualité de votre pilotage desdites actions, en respectant un calendrier, un budget dans un environnement mouvant.

Et d'afficher vos résultats.

C'est-à-dire mesurer votre propre performance dans le cadre d'une démarche dynamique de progrès rendu possible par le rapprochement des résultats mesurés avec les objectifs définis au préalable.

La crédibilité de la communication de l'organisation passe par cette capacité à mesurer l'efficacité de ses actions et à afficher ses résultats.

Il s'agit d'une mutation culturelle, une conquête de légitimité,. Cc'est relativement nouveau. C'est à cette condition, à ce prix, que la communication pourra prétendre naturellement à faire partie des fonctions stratégiques de l'organisation.

Cette mise à distance, une démarche d'objectivisation de votre action, vous permettra d'accroître à la fois votre niveau de professionnalisation mais aussi d'asseoir votre crédibilité vis-à-vis de vos équipes comme de vos managers. La mesure de votre performance apporte une objectivité précieuse lors des évaluations, des entretiens individuels, pour le calcul des parts variables de rémunération, pour les promotions, pour les stock-options.

De la performance à la reconnaissance, il n'y a qu'un pas… Faites la preuve de vos résultats et vous vous rendrez indispensable.

Cette mesure vous fera entrer dans une dynamique de progrès rendue possible par le rapprochement des résultats mesurés avec les objectifs définis au préalable :

Vous faire entrer dans un cycle : celui de la création de valeur.

Il s'agit d'entrer dans une logique méthodologique et de maîtriser des techniques et des outils d'évaluation des actions de communication en étant conscient que le prêt-à-l'emploi en com/outils notamment et en diagnostic équivaut au prêt-à-manger. C'est moins bon que ce que l'on prépare soi-même à partir de produits frais. L'évaluation est loin du prêt-à-penser... Nous sommes dans du "jus de crâne".

Les modalités pédagogiques

  • Apports théoriques courts
  • Méthodologie
  • Exercices et cas pratiques
  • Mises en situation

Organisation du courst puis surtout de la méthodologie et des exercices, des cas pratiques, des mises en situation.

L'organisation du cours

  • 6 ateliers de 5 heures


Devenir professionnel - ISC Paris

Les objectifs pédagogiques

  • Réaliser un bilan et une synthèse personnelle
  • Connaître les outils de candidature : l'annonce, le CV, la lettre de motivation
  • Découvrir le monde de l'entreprise - 2 veilles documentaires sur les familles de métier
  • Explorer son réseau primaire

Organisation du cours

  • 5 1/2 journées

Productions attendues

  • CV et lettre de motivation

Modalités d'évaluation

1 - Obligatoire pour tous les participants : CV et lettre de motivation

  • 10 points pour la lettre de motivation
  • 10 points pour le CV

2 - Optionnel (sur la base du volontariat : seuls comptent les points au-dessus de 10)

  • 10 points pour la présentation de la famille de métiers
  • 10 points pour la présentation du poste


L'écrit, outil de communication professionnel - ICD Paris et Event Management School

Les objectifs et méthodologies du cours

  1. Sensibiliser les étudiants à l'importance de la qualité de l'expression écrite pour leur vie professionnelle future, leur apprendre à décrypter le processus d'information et à développer leur aptitude à l'analyse critique.
  2. Améliorer la qualité de l'expression écrite des étudiants, à partir de là où ils en sont, sans jugement personnel… Leur permettre de se sentir plus à l'aise dans leur pratique rédactionnelle et développer leur potentiel. A court terme, il s'agit de les aider à répondre aux exigences de production de documents écrits durant leur études et en particulier à réaliser leurs rapports de stages. A moyen terme, il s'agit de leur apporter une base théorique et pratique minimale pour la mise en œuvre d'une écriture efficace dans un contexte professionnel.
Cette session met en pratique les triples enseignements de l'expérience professionnelle, de la recherche fondamentale sur les processus de lecture et des études sur la lisibilité rédactionnelle.
2 dimensions combinées à ce cours :
  • Une dimension théorique de communication et d'information pour COMPRENDRE : les règles essentielles de la communication en entreprise : ses caractéristiques, sa diversité, ses contraintes.
  • Une dimension technique pour FAIRE : les écrits obéissent à des règles simples qu'il faut connaître. Il s'agit acquérir des méthodes et outils pour améliorer et enrichir la qualité de votre expression écrite et accroître la pertinence et l'efficacité de vos écrits.
L'objectif est de leur donner une méthodologie qui les amène à comprendre le besoin et des outils pour y répondre. Rédiger c'est 50 % de réflexion et 50 % d'écriture…
Le programme
Introduction sur les enjeux de la communication écrite dans la vie professionnelle
  1. Rappel historique : le lien est étroit entre écriture et civilisation
  2. L'écrit reste le moyen de diffusion privilégié de l'information
  3. La pratique rédactionnelle est une pratique incontournable
  4. Tout professionnel est amené dans l'exercice de son métier à veiller à comprendre ce que dit l'autre
  5. Vos écrits vous précédent, ils vous présentent, ils vous définissent…
  6. Savoir rédiger est une nécessité
  7. La qualité de votre expression écrite est un enjeu considérable pour votre carrière professionnelle

Partie 1 : Qu'est-ce qu'un écrit ? Les fondamentaux

Chapitre 1 : Définition de l'objectif
Chapitre 2 : Connais ton lecteur
Chapitre 3 : Le message essentiel
Chapitre 4 : Les conséquences sur les écrits
Chapitre 5 : Les règles pour un écrit efficace ou les basiques de la rédaction
Chapitre 6 : La maîtrise de la langue
Chapitre 7 : Ecrire simple et lisible et améliorer son texte
Chapitre 8 : La qualité d'un écrit en 10 étapes

Partie 2 : Les écrits professionnels proprement dits

Chapitre 1 : Typologie des écrits professionnels
Chapitre 2 : Présentation synthétique des écrits professionnels les plus courants

Conclusion : Comment choisir le type d'écrit le plus efficace à la situation ?

Partie Pratique (10 TD de 2 heures - Maximum 30 élèves)

TD n° 1 : La prise de notes
TD n° 2 : Le message essentiel
TD n° 3 : Le courrier électronique (première partie)
TD n° 4 : Le courrier électronique (deuxième partie)
TD n° 5 : Le compte-rendu
TD n° 6 : La hiérarchisation de l'information (test d'urgence)
TD n° 7 : Le rapport de stage (première partie)
TD n° 8 : Le rapport de stage (deuxième partie)
TD n° 9 : La note de synthèse (première partie)
TD n° 10 : La note de synthèse (deuxième partie)

Remise de 5 mémos

Mémo 1 : Les abréviations
Mémo 2 : Les formules de politesse
Mémo 3 : L'élaboration du compte-rendu
Mémo 4 : La recherche d'informations
Mémo 5 : La qualité d'un écrit en 10 étapes

Les modalités pédagogiques

  • 4 heures de cours en amphi
  • 10 séances de travaux dirigés de 1h30

Les modalités d'évaluation

  • Une note de contrôle continu (50 %)

Cette note est obtenue par la moyenne de deux notes :

- Une note sur un exercice réalisé en TD (Chaque exercice demandé en séance de travaux dirigés doit faire l'objet d'un document écrit, lequel peut  être relevé et noté)
- Une note de participation générale de l'étudiant aux TD (participation active aux séances de travaux dirigés)

  • Une note sur examen/partiel final (50 %)