Presse

Papiers

Infobésité, comprendre et maîtriser la déferlante d'informations
Un livre sur un sujet majeur, source de dysfonctionnement des entreprises

GPO Mag, Gérer Prévoir Optimiser - Juin-août 2013

Un cadre reçoit aujourd'hui un volume d'informations 10 fois supérieur à ce qu'il recevait il y a 15 ans et produit environ 10 % de données de plus chaque année. Et l'humanité n'est pas en reste en affichant une production d'informations plus importante au cours des 30 dernières années qu'en 5 000 ans d'histoire.
Cet ouvrage s'interroge sur notre relation à l'information dans un contexte de généralisation du sentiment d'urgence... L'infobésité est-elle une réalité ou bien un mirage ? L'information serait-elle désormais davantage source de risques et de contraintes que de création de valeur pour les personnes comme pour les organisations ?
Sommes-nous les victimes consentantes des nouvelles technologies ?...

L'infobésité
Un nouveau stress

Top Santé - Février 2013 - Anne-Laure GUIOT

Débordé par les messages qui inondent votre boîte mail, à cran ? Peut-être souffrez-vous d'infobésité, une forme de dépendance dont on peut se préserver.

Notre expert : Caroline SAUVAJOL-RIALLAND, maître de conférence à l'Université Catholique de Louvain et à Sciences-Po Paris

Vous êtes accro aux mails ? Comme vous, 64 % des personnes consultent leur messagerie toutes les heures. Un zapping qui interrompt sans cesse la tâche de travail, sachant qu'il faut en moyenne 64 secondes pour reprendre le cours de sa pensée. "Cette surcharge informationnelle génère une vraie souffrance au travail, indique Caroline Sauvajol-Rialland. Le fait de ne pas pouvoir parvenir à faire le tri, ni à hiérarchiser ce flux continu de courriers électroniques, entraîne un sentiment d'impuissance et un stress chronique qui peut aller jusqu'au burn-out (épuisement général) dans les cas les plus graves. C'est pourquoi on parle d'infobésité".

> Lire la suite...

L'infobésité, le mal du siècle ?

[Athena], le mag'scientifique - Novembre 2012 - Alain de FOOZ



Au secours, les e-mails nous envahissent !

La Libre Belgique - Octobre 2012 - Solange BERGER

Infobésité. Le mot n'est pas neuf. "Il date même des années 70 et a été utilisé pour la première fois par Alvin Toffler, écrivain et futurologue américain. Ce visionnaire y mentionnait cette pathologie de la surcharge d'informations qu'est l'infobésité", raconte Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférences à Sciences Po à Paris et à l'Université catholique de Louvain où elle fait un doctorat sur cette thématique. Cette pathologie touche de nombreux salariés, qui ne parviennent pas à absorber le nombre de plus en plus important d'e-mails qui arrivent chaque jour dans leur boîte. Auxquels s'ajoutent toutes les autres sources d’information.


L'abus de mails génère du stress

Le Soir - Septembre 2012 - Hugues DORZEE

Travail : l'infobésité gagne les entreprises et interpelle les experts



"Entre le courrier indésirable, les mails inutiles ou abusifs, les newsletters, les messages internes à rallonge, je sature complètement !", soupire Eric, 32 ans, de Bruxelles.
Comme des milliers de travailleurs, cet employé dans une boîte de télécoms est plus que jamais en "surchage informationnelle", comme l'appellent les chercheurs. Un phénomène d'infobésité qui touche de plus en plus d'entreprises et n'est pas sans effets sur le bien-être au travail (stress, perte de temps, surcharge d'activité…).

> Lire la suite...

L'infobésité, le nouveau fléau des entreprises

Ouest France.fr - Août 2012 - AFP

Vous ne parvenez plus à absorber les messages qui inondent votre boîte mail ? A hiérarchiser et traiter le flux d'informations? Vous souffrez sans doute d'infobésité, comme de plus en plus de salariés. Traduction de l'anglais "information overload", l'infobésité se définit comme "la pathologie de la surcharge informationnelle", explique à l'AFP Caroline Sauvajol-Rialland, maître de conférence à l'Université Catholique de Louvain et à Sciences Po Paris.



 "Netiquette"
Les secrets du bon usage du courriel

La Gazette des Communes - Octobre 2011 - Anne DEGUY

Malgré la démocratisation de cette pratique, rédiger et réagir à un courriel n'est pas une évidence, au point que des règles de conduite ont été établies dans une charte dite de la "netiquette". Celle-ci suggère, entre autres, clarté et concision. Et pour cause : "Le courrier électronique c'est de l'efficacité", résume Caroline Sauvajol-Rialland, spécialiste de la communication et fondatrice du cabinet So Comment. "Un email c'est utile pour informer, régler des relations de coordination, mobiliser ses équipes en direct". Mais "attention, prévient-elle, ce n'est, en aucun cas, un outil de négociation car il n'est pas confidentiel. Un email ne sert pas à négocier, ni annoncer une décision". Et l'auteur de "Mieux s'informer pour mieux communiquer", de préconiser une extrême précaution avec cet outil qui, souligne-t-elle, laisse une trace écrite.

> Lire la suite...

 Les enjeux contradictoires de l'information dans l'organisation

Tribune libre e-alsace.net - Janvier 2010

Toute activité pour se réaliser utilise et produit de l'information. Est qualifiée d'information des faits, des événements, provenant de l'extérieur et qui sont interprétés par l'individu. L'information est nécessaire à l'homme, à la société et à l'organisation. Elle joue un rôle primordial dans la découverte, l'interprétation et la compréhension de son environnement. Elle permet à l'organisation et à l'homme de se situer dans celui-ci (repérage temporel et spatial), d'analyser et d'anticiper les situations auxquelles il doit faire face. L'information intervient comme un réducteur d'incertitude.